Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Lire l’histoire du climat dans les cernes des arbres

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Direction de la communication

 

Marie Pinhas-Diena, responsable de la communication scientifique l T. 01 44 27 22 89 l M. marie.pinhas@upmc.fr

Lire l’histoire du climat dans les cernes des arbres

Les plantes fossiles, en particulier leur structure anatomique et leur morphologie, sont utilisées pour des reconstitutions paléo-climatiques car elles mettent en lumière les formations végétales successives et les climats qui ont conditionné leur existence au cours du temps.

 

Coupe de bois fossile à croissance continue du Miocène moyen (région d'Iquitos, Pérou). © D. De Franceschi

 

Deux étapes marquantes dans l’histoire des changements climatiques au cours du Cénozoïque sont examinées à travers les changements floristiques observés : la limite Paléocène-Eocène (55-56 millions d’années) d’« optimum climatique » (Paléocène Eocène Thermal Maximum, PETM), et l’évolution du climat depuis la fin de l’Oligocène (30 millions d’années) à l’actuel. Les fossiles utilisés proviennent du Bassin de Paris, du Massif Central et du Sud de la France, mais également d’Amazonie occidentale et du Pakistan.

Pour en savoir plus :

Dario De Franceschi est enseignant-chercheur MNHN au centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (CR2P, MNHN/UPMC/CNRS/EPHE)Nouvelle fenêtre.



11/06/15