Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Biodiversité et services écosystémiques

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Direction de la communication

 

Marie Pinhas-Diena, responsable de la communication scientifique l T. 01 44 27 22 89 l M. marie.pinhas@upmc.fr

Biodiversité et services écosystémiques

La biodiversité a des relations multiples avec les quatre types de services écosystémiques, approvisionnement, régulation, support et culture. Le rôle de la diversité génétique et spécifique a été envisagé par de nombreux travaux à travers la relation « Biodiversity and Ecosystem functioning » (BEF).

 

Ces deux composantes majeures de la diversité biologique ont un effet positif sur des fonctions majeures et leur résilience : capture des ressources, production de biomasse, décomposition et cycle des nutriments. En d’autres termes, les bénéfices associés aux services écosystémiques de régulation et de support augmentent généralement avec la diversité génétique et spécifique des groupes fonctionnels, communautés. La relation entre ces diversités et les services d’approvisionnement/culturels est moins évidente ; certains suggèrent une relation inverse. Il resterait néanmoins à déterminer la pérennité d’une telle relation, la durabilité de tels services en présence d’une diversité biologique appauvrie, l’importance des externalités négatives pour les acteurs ne bénéficiant pas directement de ces services.

 

La notion de biodiversité a accompagné l’apparition de nombreuses politiques publiques, protégeant des espèces et des espaces, accompagnées de création d’institutions et d’organisations (CBD...), de changements de représentations des acteurs (valeur intrinsèque des espèces menacées).

 

La notion de service écosystémique, de compromis entre services marchands et non marchands pourrait être tout aussi féconde, proposant une alternative, de nouvelles manières de gouverner la biodiversité.

Pour en savoir plus :

Conférence de Denis Couvet, enseignant-chercheur MNHN au centre des sciences de la conservation (CESCO, CNRS/MNHN/UPMC). Cycle « Mutations de l'homme et de son environnement » de l’université d’été en Sorbonne 2015 de Sorbonne universités.

 

Bibliographie

  • Bateman, I., et al. 2013. Bringing Ecosystem Services into Economic Decision-Making: Land Use in the United Kingdom. Science 341, 45-50Isbell, F., Tilman, D., Polasky, S., & Loreau, M. (2014). The biodiversity‚Äźdependent ecosystem service debt. Ecology letters.
  • MEA (Millennium Ecosystem Assessment). 2005. Ecosystems and human well-being: current state and trends. www.millenniumassessment.org
  • Zheng et al. 2013. Benefits, costs, and livelihood implications of a regional payment for ecosystem service program. PNAS 110, 16681-16686.

Bibliographie personnelle

  • Couvet D. et Teyssèdre, A. 2010. Écologie et Biodiversité. Belin, 336 pages.
  • Couvet D. and Ducarme, F. 2014. Reconciliation ecology, from biological to social challenges. Revue d’ethnoécologie. http://ethnoecologie.revues.org/1979; DOI:10.4000/ethnoecologie.1979
  • Couvet, D. et Vandevelde, J.C. 2014. Biodiversité ordinaire : des enjeux écologiques au consensus social. In La biodiversité en question : enjeux philosophiques, éthiques et scientifiques, Casetta, E. et Delord, J. eds, Éditions matériologiques.
  • Couvet, D., Arnaud de Sartre, X. Balian, E., et Tichit, M. In press. Services écosystémiques : des compromis aux synergies. In Regards croisés sur les valeurs de la biodiversité et les services écosystémiques, Roche, P. ed. Quae editions.



09/06/15