Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Changement climatique, un grain de glace dans le mécanisme

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Direction de la communication

 

Marie Pinhas-Diena, responsable de la communication scientifique l T. 01 44 27 22 89 l M. marie.pinhas@upmc.fr

Changement climatique, un grain de glace dans le mécanisme

Les scientifiques de l’équipe « De la Molécules aux agrégats » de l’unité mixte de recherche Monaris ont adapté différentes méthodes spectroscopiques de laboratoire pour caractériser des espèces présentes dans les atmosphères planétaires et les milieux interstellaires, et étudier leur réactivité. Les modèles proposés par les « atmosphéristes » viennent en complément pour comprendre les mécanismes impliqués.

 

Des travaux récents ont permis de mesurer les concentrations et les évolutions temporelles et spatiales de plusieurs espèces atmosphériques jouant un rôle important dans le réchauffement troposphérique. Une des conséquences de ce réchauffement est l'augmentation considérable de grain de glace d'eau au niveau de la stratosphère. Il est important de noter que ces grains, en plus de diminuer la température stratosphérique, jouent un rôle de catalyseur de réactions chimiques influençant le climat.

 

Dispositifs expérimentaux du groupe « Espèces moléculaires d’intérêt atmosphérique et planétologique » de MONARIS. © MONARIS

 

Dans ce cadre, les scientifiques s’intéressent aux processus d'adsorption de molécules sur ces grains de glace. Ces processus impliquent des intermédiaires très particuliers qu’ils cherchent à caractériser « spectroscopiquement » et à étudier par photochimie. L'intégration de ces intermédiaires dans des modèles atmosphériques devrait permettre une prédiction climatique beaucoup plus précise.

 

Conséquence du réchauffement planétaire. © MONARIS

 

Lahouari Krim enseignant-chercheur à l’UPMC, dirige l’équipe « De la Molécules aux agrégats » de l’unité mixte de recherche Monaris.

Pour en savoir plus :

Laboratoire « de la molécule aux nano-objets : réactivité, interactions et spectroscopies » (MONARIS, CNRS/UPMC)Nouvelle fenêtre



15/05/15