Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Des bancs de l’UPMC à ceux d’Uppsala

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Temoignages d'étudiants

La mobilité internationale, c’est l’occasion de se distinguer par un parcours académique original, une ouverture culturelle, une meilleure faculté d’adaptation, la connaissance de nouvelles langues. C’est aussi le meilleur moyen de construire un réseau professionnel solide.

Aujourd’hui à l’UPMC, 300 ...

» En savoir +

Contact

Direction des relations internationales

Parvis Jussieu

Tour Zamansky

16e étage 
Sabine Lopez, directrice des relations internationales

Secrétariat :  Mme Séverine Elizabeth-Maury

tél. +33(0)1 44 27 26 74

Courriel

Des bancs de l’UPMC à ceux d’Uppsala

Marie Deliaval a 23 ans et est étudiante en chimie moléculaire à l’UPMC. Elle ne connaissait rien de la Suède avant de s’y établir pour un semestre dans le cadre d’un échange Erasmus. Elle en est littéralement tombée amoureuse. C’est tout naturellement qu’elle a choisi d’y retourner pour effectuer son stage de master 2 à Uppsala, près de Stockholm.

Marie était déterminée à partir à l’étranger, pour découvrir de nouveaux horizons mais aussi étoffer son C.V. Étudiante en L3 de chimie à l’UPMC, elle découvre qu’un partenariat Erasmus existe avec l’université de Lund, l’une des plus grandes villes universitaires de Suède. « J’ai été très bien aiguillée à l’UPMC pour préparer mon départ. Mais même si on est accompagné, il faut être débrouillard et motivé car il faut constituer un dossier solide, respecter des deadlines assez strictes et constituer son programme de cours. » Pour son deuxième semestre de master 1, Marie part donc pour Lund. Elle y découvre de nouvelles méthodes de notation et d’apprentissage, avec beaucoup plus de travail en mode projet et en autonomie. « Nous avions 5 projets à réaliser en 3 mois, à nous de nous organiser et de gérer notre temps ».

Après 3 mois de cours et ses examens validés, Marie enchaîne avec un stage de 5 mois dans le laboratoire de recherche de Peter Somfai, qu’elle avait trouvé avant même son arrivée en Erasmus. Elle revient en France grandie de son expérience, mais ne pense qu’à une chose… Repartir. « J’ai adoré le système suédois, l’organisation des laboratoires de recherche, la mentalité… C’est une expérience qui a changé ma vie ! » Avec l’appui de l’un de ses professeurs à l’UPMC, elle décroche de nouveau un stage, toujours en Suède, à Uppsala cette fois-ci. Elle parvient en parallèle à obtenir la bourse du Labex MiChem, l'un des 15 laboratoires d'excellence portés par Sorbonne Universités et l'UPMC dans le cadre des Investissements d’avenir de la France. Elle reprend l’avion en janvier dernier.

Aujourd’hui, Marie poursuit son stage à Uppsala. Elle envisage pourquoi pas de rester en Suède pour poursuivre une thèse, même si elle reconnait avoir parfois le mal du pays. « On est loin des siens mais on rencontre aussi des gens passionnants, du monde entier. Partir à l’étranger c’est un atout considérable pour son C.V, mais c’est aussi tellement enrichissant sur le plan personnel. Comme si le mot « Europe » prenait tout à coup tout son sens. »

En savoir plus

Le labex MiChem
La journée Internationale Sorbonne Universités 2017

 



17/03/17