Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Andrea, étudiante à l’ICAHN School for Medicine

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Temoignages d'étudiants

La mobilité internationale, c’est l’occasion de se distinguer par un parcours académique original, une ouverture culturelle, une meilleure faculté d’adaptation, la connaissance de nouvelles langues. C’est aussi le meilleur moyen de construire un réseau professionnel solide.

Aujourd’hui à l’UPMC, 300 ...

» En savoir +

Contact

Direction des relations internationales

Parvis Jussieu

Tour Zamansky

16e étage 
Sabine Lopez, directrice des relations internationales

Secrétariat :  Mme Séverine Elizabeth-Maury

tél. +33(0)1 44 27 26 74

Courriel

Andrea, étudiante à l’ICAHN School for Medicine, New York.

Andrea, étudiante en Master 2 Biologie Moléculaire et Cellulaire a décidé de partir aux Etats-Unis pour effectuer son stage au département de microbiologie à l’ICAHN School of Medicine at Mount Sinaï, New York. Son stage ayant été un succès, elle a bien voulu partager son expérience avec les étudiants de l’UPMC.

 

Pourquoi avez-vous choisi de faire un stage aux Etats-Unis ?

Je voulais faire mon stage de fin de master 2 dans un laboratoire qui puisse m’apporter beaucoup, tant sur le plan technique qu’intellectuel. J’ai choisis les Etats-Unis car ils sont réputés pour avoir d’excellents laboratoires. J’ai ensuite ciblé en fonction du sujet d’étude qui m’intéressait et j’ai été interpellée par le profil de mon futur superviseur.

 

 

Comment s'est passée votre arrivée dans l’école de médecine ?

L’arrivée aulaboratoire s’est très bien passée, on m’a fait visiter et mise à contribution tout de suite. J’ai fait la connaissance de mon second superviseur avec qui j’ai monté mon projet de stage qui consistait en une analyse du répertoire lymphocytaire de souris après une vaccination et/ou une infection par la grippe. Il alliait virologie et immunologie comme je le désirais. Avez-vous eu des difficultés avec l’anglais ? J’avais déjà un bon niveau d’anglais donc l’intégration n’a pas été trop compliquée. Néanmoins, il m’a fallu m’adapter à un nouvel accent, un débit de parole différent et un anglais scientifique plus poussé que celui dont j’avais l’habitude jusque-là.

 

 

Y a-t-il des différences entre l’UPMC et l’ICAHN au niveau du travail en laboratoire ?

A l’ICAHN, la veille scientifique est très présente. On doit assister à de nombreuses réunions, conférences et séminaires. Le rythme de travail est selon moi, plus soutenu qu’à L’UPMC. Comment avez-vous trouvé votre logement (quel type de logement, le prix, la distance avec le campus...) ? J’ai été très rapidement mise en contact avec la résidence de l’institut grâce au secrétaire de l’ICAHN School. Je logeais dans un appartement de deux chambres avec une autre personne à 500 mètres du laboratoire pour un loyer de 975$/mois, ce qui est plutôt bon marché pour ce coin de New-York!

 

 

Avez-vous pu vous intégrer facilement à la population new-yorkaise, aux autres étudiants ?

Bien qu’il n’y ait pas d’autres étudiants internationaux ou du même niveau d’étude, l’équipe était sympathique et je me suis bien intégrée. Il y a peu de différence de culture entre la population new-yorkaise et parisienne, l’intégration était donc aisée. De plus, je me suis inscrite sur un groupe Facebook d'étudiants étrangers à New York : New York International Students. Ce groupe organisait des sorties en fin de semaine pour réunir les étudiants. J'y ai participé une ou deux fois seulement mais ça m’a permis de me faire des amis.

 

 

Quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui souhaitent partir en mobilité aux Etats-Unis ?

Il est nécessaire de pouvoir tenir une conversation en anglais pour s’intégrer. Bien souvent, les Américains ne parlent pas d’autres langues donc la communication peut vite devenir difficile. Il faut aussi prévoir un budget conséquent car il y aura toujours des frais imprévus. Et surtout aller vers les autres pour faciliter son intégration et rendre la mobilité plus agréable.

 

 

De façon générale, que vous a apportée cette mobilité académique aux Etats-Unis?

Comme je le désirais, j’ai appris beaucoup sur les techniques de laboratoire mais aussi sur ma façon de travailler. D'un point de vue personnel, cette expérience m'a apportée de l'indépendance mais aussi une ouverture d'esprit face à mes problèmes et mes rencontres. Le fait d'être partie seule dans un nouveau pays m'a permis de me surpasser et de créer des liens avec les autres. J'ai pu sortir de ma zone de confort et apprendre à me connaître.

 

 

Quelle expérience vous a le plus marqué durant votre séjour ?

Ma présentation orale devant toute l’équipe. C’était un moment difficile mais important sur le plan critique. J’ai pu argumenter, faire part de mes résultats et me confronter à d’autres avis. J’ai également eu le soutien de mes collègues.

 

 

Avez-vous reçue une aide financière ?

En effet, j’ai été aidé d’une bourse d’un montant de 500euros par mois, financée par le projet initiative d’excellence ou IDEX SUPER ainsi que d’une bourse de voyage de 1000 euros, accessible grâce à un partenariat entre le master international Biothérapies et Immunologie et le Mount Sinaï.



12/10/16