Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Bernard Chenevier

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Temoignages d'étudiants

La mobilité internationale, c’est l’occasion de se distinguer par un parcours académique original, une ouverture culturelle, une meilleure faculté d’adaptation, la connaissance de nouvelles langues. C’est aussi le meilleur moyen de construire un réseau professionnel solide.

Aujourd’hui à l’UPMC, 300 ...

» En savoir +

Contact

Direction des relations internationales

Parvis Jussieu

Tour Zamansky

16e étage 
Sabine Lopez, directrice des relations internationales

Secrétariat :  Mme Séverine Elizabeth-Maury

tél. +33(0)1 44 27 26 74

Courriel

Rencontre Avec Dr. Bernard CHENEVIER de l’Université d’OKAYAMA

Dans le cadre d’une tournée européenne de promotion de l’Université d’Okayama le Dr Bernard Chenevier, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de physique structurale et actuellement depuis Avril 2014 administrateur sénior de la Recherche et du Développement International à l’Université d’Okayama a été reçu à l’UPMC le 10 septembre 2014 par la Direction des Relations Internationales et des enseignants-chercheurs de l’UPMC : Anne-Lise Dhimane (chimie), Ann Lohof (Neurosciences) et Max Marangolo (Physique).

Cette rencontre s’inscrit de façon globale dans la démarche du Japon qui vise à investir dans la recherche scientifique et le développement à l’international des universités afin de pallier à des défis défis sociétaux majeurs : déclin démographique, vieillissement de la population et rareté des matières et des sources d’énergie premières.

Les universités japonaises sont donc clairement engagées dans cette stratégie de développement économique, grâce à des initiatives gouvernementales depuis plusieurs années qui ont permis de réaliser d’importants investissements dans le secteur de la recherche aussi bien fondamentale qu’a visées applicatives. A la suite des investissements WPI (World Programme Initiative) de 2007 et plus récemment dans le contexte économique des “Abenomics”, a été lancé en 2013 le programme “Research University” destiné au renforcement des efforts de recherche et récemment en 2014 celui de “Super Global University” destinée en priorité à l’accroissement de la mobilité à l’international des personnels en termes d’étudiants et de membres du corps enseignants/chercheurs.

L’Université d’OKAYAMA s’inscrit dans cette politique en investissant dans le développement de sa politique internationale et de recherche et vise à atteindre à l’horizon 2020 un statut international reconnu de ses compétences en matière de recherche.

Ainsi l’université met le cap sur l’Europe, souhaite s’insérer dans les grands programmes européens de mobilité étudiante (Actions Marie Curie, Erasmus +, Horizon 2020) et mise également sur la mobilité des chercheurs japonais et Européens en offrant des bourses et en ouvrant des chaires d’excellence.

En investissant sur les étudiants et les Jeunes chercheurs de qualité, OKAYAMA University fait preuve d’une vision sur le long terme Cette rencontre avec l’UPMC pose les fondements d’une collaboration future entre l’UPMC et l’Université d’OKAYAMA qui pourrait dans un premier temps se caractériser par:

- Des stages professionnels à Okayama, ouverts dès le niveau Licence 3 et qui seront proposés aux étudiants de l’UPMC.

- Des collaborations de chercheurs avec l’UPMC dans un premier temps et SU ensuite et notamment avec Paris IV car OKAYAMA est une université pluridisciplinaire (collaboration dans le domaine des sciences humaines et sociales).

- Des cotutelles



09/10/14