Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

projet Immersion

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

A voir

Année 2017/2018 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Arrêté relatif aux inscriptionsNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC LicenceNouvelle fenêtre

MCC MasterNouvelle fenêtre

MCC MEEFNouvelle fenêtre

 

Scolarités :

Licence et Master

DoctoratNouvelle fenêtre

MédecineNouvelle fenêtre

Projet Immersion : une semaine à la mer pour aider les étudiants à trouver le bon cap

Avec Immersion, les étudiants de licence des établissements membres de Sorbonne Universités (SU) entrent dans un univers nouveau : les campus marins de l’UPMC et du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Porté par Rodolphe Lemée, maître de conférences à l’observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer (UPMC/CNRS), le projet propose une série de stages depuis la rentrée 2013 et fait la part belle à la transdisciplinarité. Il est soutenu par le Collège des licences de la Sorbonne.

En participant à Immersion, les étudiants laissent Paris derrière eux l’espace d’une semaine pour découvrir la mer autrement et réfléchir à leur avenir. « Faire venir des premiers cycles de tous horizons en station marine est un bon moyen pour eux de se frotter à la réalité du terrain, savoir ce qu’ils veulent et surtout ce qu’ils ne veulent pas », précise Rodolphe Lemée. « Nous répondons ainsi à la dynamique de SU et de l’UPMC: permettre aux étudiants de mûrir leurs projets d’orientation et d’insertion professionnelle dès la licence ».

De Concarneau à Banyuls en passant par Villefranche-sur-Mer, Dinard ou Roscoff, des stages pluridisciplinaires les éveillent aux sciences dures (physique, chimie, biologie) en laboratoire mais aussi à l’histoire et la philosophie des sciences. « Même l’école navale de Brest, membre associé de Sorbonne Universités, a proposé à des étudiants historiens de Paris-Sorbonne d’y séjourner. Ils sont montés à bord d’un vieux gréement et ont découvert les contraintes de navigations en condition de bataille navale », explique l’enseignant-chercheur.

En juillet 2014, ce sera au tour de la station de Villefranche-sur-Mer d’accueillir de nouveaux groupes pour un stage d’océanographie. Au menu : initiation à la biologie du développement et à la diversité des organismes planctoniques agrémentée de sorties en mer. « Les stagiaires pourront prélever in situ, manipuleront des sondes, expérimenteront… Ils viennent pour voir le vivant ! ». Au contact des ingénieurs de la station, les étudiants biologistes réaliseront par ailleurs l’importance des interactions entre leur discipline, la chimie et la physique.

Un autre groupe de 23 stagiaires inscrits en philosophie à Paris-Sorbonne est également attendu pour cette prochaine session. « Grâce à eux et à leurs professeurs, nous soulèverons pas mal de questions faisant appel à la philosophie des sciences. Par exemple : donner une définition à la vie, ou réfléchir sur les interactions entre science et société. C’est passionnant ».

En savoir plus :

Le collège des licences de la SorbonneNouvelle fenêtre

Le projet e-marin'lab porté par l'observatoire océanologique de Banyuls (UPMC/CNRS)

 

Crédits photo : UPMC - Laurent Ardhuin



09/07/14