Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Polytech Paris UPMC fête les 30 ans du diplôme d'ingénieur à l'UPMC

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

A voir

Année 2016/2017 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC licenceNouvelle fenêtre

MCC masterNouvelle fenêtre

 

Scolarités :

Polytech Paris UPMC fête les 30 ans du diplôme d'ingénieur à l'UPMC

Le 7 novembre 2013, les formations d’ingénieurs de l’UPMC célèbrent leurs 30 années d’existence. Cette journée anniversaire, inaugurée par Jean Chambaz, président de l’UPMC, s’articule autour de tables rondes avec des entreprises.

« Aujourd’hui, nous revenons sur 30 ans d’histoire, 30 ans qui ont permis à l’EPU de s’installer dans le paysage des formations de l’UPMC et des écoles d’ingénieurs nationales. La diversité des étudiants accueillis à l’EPU ne peut être qu’un enrichissement de la profession d’ingénieur en France. »

Polytech Paris-UPMC, qui héberge aujourd’hui ces diplômes d’ingénieurs qui concourent à placer l’UPMC comme 1ère université française en sciences, est forte de l’appartenance à un réseau de 13 écoles réparties en France.

Jean Chambaz rappelle que les 30 ans d’existence de l’EPU ont été un «  laboratoire d’innovation pédagogique. Les différentes formations en ingénierie de l’UPMC ont trouvé une façon complémentaire et synergique de s’enrichir. »

Les chiffres pour parler de Polytech Paris-UPMC ont de quoi impressionner : 7 spécialités, de l’agroalimentaire au génie mécanique, près de 1000 étudiants venus d’horizons très différents, bacheliers ou issus de CPGE, de BTS ou d’IUT, 8 semaines à l’international en stage, 42 % des étudiants sont des filles, 35% d’apprentis dans le cycle ingénieur, 40 nationalités différentes, et l’accompagnement spécifiques de plusieurs sportifs de haut niveau.

Et si c’était cela le secret de la réussite de Polytech ? Un savant dosage entre des spécialités très bien identifiées par l’industrie d’où des embauches très rapides après la sortie de l’école, des élèves d’horizons très variés, tant par leur nationalité que par leur formation d’origine et un statut d’apprenti très prisé des futurs employeurs.

Nommé directeur en 2006, Jean-Marie Chesneaux est toujours à la tête de cette  école d’ingénieurs.

« Cet anniversaire, loin d’être une auto-contemplation, est surtout l’occasion de se projeter dans l’avenir. Avec Sorbonne Universités, reconstitution d’une université multidisciplinaire, c’est donner la chance aux étudiants de profiter d’organismes de recherche et d’infrastructures qui seront des lieux de formation. Nous avons un rôle économique et socio culturel pour notre pays et a fortiori l’Europe. »

Voir le programme sur le site de l'écoleNouvelle fenêtre



07/11/13