Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Étudier et travailler : formations par l'apprentissage

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Étudier et travailler : formations par l'apprentissage

En 1991, l’UPMC fut la première université française à créer en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de Versailles un CFA intégré : le CFA UPMCNouvelle fenêtre.

 

Depuis, l’apprentissage est toujours, et plus que jamais, à l’honneur à l'UPMC. En 2017, une trentaine de formations  y sont préparées par ce biais :

  • 18 licences professionnelles et 1 « professionnalisante  »,
  • 12 spécialités de master,
  • 2 filières types de l’École polytechnique universitaire.

Cette politique a conduit l'UPMC à développer de nouveaux partenariats avec divers CFA : Sup II MécavenirNouvelle fenêtre (Fédération des Industries Mécaniques), AFI 24Nouvelle fenêtre (Industries Chimiques d’Ile-de-France), ITIN (CCI de Versailles), CFA Faculté des métiers de l'EssonneNouvelle fenêtre (CCI de l’Essonne), L’ISFFELNouvelle fenêtre (métiers du commerce, de la distribution, de la logistique et de la qualité), L’ITESCIANouvelle fenêtre (l’école du e-management), AFTINouvelle fenêtre (École d’informatique et des hautes technologies du numérique) et INSTANouvelle fenêtre (informatique et comptabilité).

 

Pourquoi cet intérêt ?

 

Parce que le contrat d’apprentissage qui alterne les périodes de formation académique (à l’université) et pratique (en entreprise), est un passeport direct pour l’emploi !

Pendant toute la durée de leur contrat, les apprentis - sous statut salarié - acquièrent une connaissance approfondie de l’entreprise. Ils vivent concrètement les conditions de vie du salarié d’entreprise (droit du travail, convention collective, rémunération, congés …) tout en suivant une formation scientifique et technologique universitaire de qualité reconnue.

Ils sont étroitement accompagnés par un salarié expérimenté et un professeur : un double tutorat efficace et complémentaire.

Le résultat de cette belle alchimie : un taux d’insertion proche de 100 % dès la sortie de l’apprentissage.



07/06/17