Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Exposition Ponants - Échos d’Islande et de Ouessant

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargée de mission Science-Société : Cécile Nécol tél. 01 44 27 29 13
  • Chargée de mission Patrimoine scientifique et médical : Frédérique Andry-Cazin tél. 01 44 27 35 70

Exposition Ponants - Échos d’Islande et de Ouessant

Exposition de Photographies de Jean-Baptiste Nataf

 

Nouvelle exposition "PONANTS : échos d'Islande et de Ouessant".

Du 1er au 20 mai 2017

Campus des Cordeliers, 15 rue de l'Ecole de médecine, 75006 Paris

L'entrée est libre du lundi au samedi, de 9h à 19h, y compris les jours fériés. Fermé le dimanche.

 

"En Islande les vapeurs soufrées signalent la présence de forces immenses et souterraines. Ce sont elles qui ont créé tout ce qui s’offre au regard, on le comprend assez vite.
L'omniprésence de ces forces monumentales, les paysages qu’elles ont gravés et leurs ciels, miroirs vertigineux, les personnages, géants, géantes, elfes et fantômes, qu’elles ont sculptés, qu'elles ont parfois plantés face à la mer, là où aucun être humain ne pourrait tenir, tout interroge notre propre place dans l’espace et dans le temps.
Cela nous saisit dès le premier instant et ne nous quitte pas.

Échos : dans ces îles sauvages encore plus qu’ailleurs, souvent le ciel, grand peintre des nuages, reproduit les silhouettes ou les volumes du paysage.
Quand on retrouve des formes similaires dans des lieux aussi éloignés que l’île d’Ouessant et l’Islande, la seule explication possible est que les vagues, le vent, les éruptions volcaniques et le froid recopient à leur tour les images portées par les nuages…
De temps en temps, de place en place, ils sculptent des personnages à forme humaine. Parfois ridicules ou grotesques. Se moqueraient-ils de nos prétentions ? Ou de nous tout simplement parce que nous sommes si petits et différents ? Ou bien parce que pour eux nous sommes des étrangers ? Peut-être n’ont-ils pas cette petitesse humaine et ne font-ils qu’oeuvre d’art en écoutant leur regard.

J’espère en tout cas que l’écho en moi de ces paysages en écho entre eux trouvera un écho en vous."

le 22 février 2017,
Jean-Baptiste NatafNouvelle fenêtre



28/03/17