Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Rencontre autour de la philosophie des sciences

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargée de mission Science-Société : Cécile Nécol tél. 01 44 27 29 13
  • Chargée de mission Patrimoine scientifique et médical : Frédérique Andry-Cazin tél. 01 44 27 35 70

Rencontre autour de la philosophie des sciences : le posthumanisme ou la redéfinition de l’humanité au carrefour des sciences et de la morale

Sciences à coeur

SCIENCES A COEUR - SAISON 6

Jeudi 27 février 2014 à 18h00
Campus Jussieu, amphi 25

 

Vidéo de la conférenceNouvelle fenêtre sur la vidéothèque du Centre de Production Multimédia de l'UPMC

Rencontre autour de la philosophie des sciences : le posthumanisme ou la redéfinition de l’humanité au carrefour des sciences et de la morale

Avec Jean-Michel Besnier, Professeur de philosophie à l’Université Paris-SorbonneVidéo de la conférence

Qu’est-ce que l’Homme aujourd’hui ?
Doit-on le définir comme un simple agencement de cellules, ou une masse d’informations dans un univers d’objets connectés ?
Quels imaginaires sont développés à partir des résultats de la science ?

Une séance toute particulière dans le cadre des rencontres Sciences à Coeur qui s’ouvre aux sciences humaines, avec comme invité exceptionnel Jean-Michel Besnier, professeur de philosophie à l’Université Paris-Sorbonne.
Titulaire de la chaire de Philosophie des Technologies d’information et de Communication à l’Université Paris-Sorbonne, Jean-Michel Besnier oriente ses travaux de recherche tout particulièrement vers les impacts philosophiques et sociologiques des sciences et technologies cognitives.

Présentation de l'éditeur du dernier livre de Jean-Michel Besnier
 « L’Homme simplifié, le syndrome de la touche étoile »La mécanisation de l’humain a marqué le début des temps modernes. L’extension des technologies dites intelligentes consacrera-t-elle son aspiration à la bêtise ?
« Appuyez sur la touche étoile », répète le serveur vocal qui contraint son interlocuteur à faire la bête pour être servi. Si les machines prétendent nous simplifier la vie, elles réduisent aussi nos comportements à la logique de leur fonctionnement dépourvu d’ambiguïté, d’ironie ou d’émotions. Parce qu’elle est insidieuse, la déshumanisation est redoutable.
Jean-Michel Besnier dissèque ici sans ménagement « l’homme simplifié » que nous consentons à devenir, au gré des conceptions scientifiques et des innovations techniques. Étonnante, cette servitude volontaire appelle une révolte d’un nouveau style, que seule attiserait encore la littérature : celle de l’homme revendiquant sa complexité et son intériorité comme le signe de sa liberté.

 

Vidéo – conférence de Jean-Michel Besnier « l’Homme peut-il survivre à lui-même ? » dans le cadre des rencontres « (im)pertinents » sur Youtube

http://www.youtube.com/watch?v=CR6Onbl7Iqc Nouvelle fenêtre

 

Podcast audio sur le site de France Culture – émission « place de la toile » du 05/01/13 « l’homme simplifié ? »
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-vers-l-homme-simplifie-2013-01-05 Nouvelle fenêtre


Podcast sur le site web de France Culture – Forum « l’année vue par la science » - 26/02/13
http://www.franceculture.fr/emission-revolutions-medicales-le-cas-pistorius-homme-augmente-ou-repare-2013-02-26Nouvelle fenêtre

 

Crédit photo Jean-Michel Besnier : Cécile Marson

3 questions à… Jean-Michel BESNIER


Quelle est votre occupation préférée / que faites-vous quand vous ne faites pas de la recherche ?
Quand je ne prospecte pas la littérature scientifique et technique qui nourrit ma réflexion philosophique, je lis les journaux et les romans qui me rappellent à la chair du monde.

A qui / quoi devez-vous votre vocation scientifique ?
C’est la philosophie qui m’a happé, un certain mois de mai 1968, quand j’ai compris le pouvoir des idées et de la discussion. Rien de tel que les révolutions, y compris scientifiques, pour tendre les énergies vers le mieux-être, et non pas le plus-être.

En ce moment, qu’est-ce qui vous « tient à coeur » dans vos recherches ?
Témoigner du pouvoir de la littérature de résister à l’image de l’homme que les technologies nous imposent. Montrer, par exemple, que la dimension excessive de l’homme – ses passions, ses illusions, ses aveuglements, ses transgressions… - sont l’indice qu’il ne saurait être réduit aux dispositifs techniques qui prétendent l’ « augmenter » ou l’optimiser.

L'association étudiante Indésciences est partenaire des conférences Sciences à Coeur : suivez les livetweets avec #Sciencesacoeur


Retour au programme général de Sciences à Coeur



20/03/14