Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Rencontre autour de Titan

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargé de mission Science-Société : Pierre Chirsen tél. 01 44 27 29 13

Rencontre autour de Titan, satellite de Saturne, berceau de la vie ?

SCIENCES A CŒUR – CONFÉRENCES CITOYENNES

SAISON 3

 

Rencontre autour de Titan, satellite de Saturne,
berceau de la vie ?

 

Pour en savoir plus sur l’aventure spatiale,
explorer les planètes de notre système solaire,
connaître les données scientifiques récentes obtenues à partir de différentes expéditions
et plus particulièrement faire connaissance avec Titan, le satellite de Saturne,
nous vous invitons à rencontrer

 

Athéna COUSTENIS, lors d’une conférence citoyenne

jeudi 24 mars 2011 à 17h45

UPMC – Université Pierre et Marie Curie
Campus de Jussieu - Amphithéâtre 25 – niveau Jussieu

 

La conférence filméeNouvelle fenêtre

Les vidéos des conférences sont lisibles avec le logiciel RealPlayerNouvelle fenêtre.


Présentation de la conférence

 
La brillante carrière de l’astrophysicienne Athéna Coustenis est consacrée à explorer les planètes de notre système solaire mais aussi les exoplanètes. Durant cette rencontre, elle nous fera partager la grande aventure scientifique et humaine que sont les missions spatiales et les programmes de recherche spatiaux en amont.
Athéna Coustenis est aujourd’hui, responsable scientifique d’une nouvelle mission « Titan Saturn System Mission », dont le lancement est prévu en 2025, pour une arrivée 7 à 9 ans plus tard.
Titan − principal satellite de Saturne, planète géante de notre système solaire – est depuis toujours un des thèmes favoris de recherche de l’astrophysicienne. Cette « boule de gaz et de glace », découverte en 1655 par l'astronome hollandais Christiaan Huygens, est, bien que très éloignée de nous, assez proche de notre planète Terre dans sa constitution (on y trouve une atmosphère, de la pluie, des lacs…).
Athéna Coustenis nous racontera comment en 2005, elle a vécu en direct « l’atitanissage » (arrivée sur le sol de Titan) de la sonde Cassini-Huygens, puis l’arrivée des premières images de la caméra qui ont révélé un paysage jamais vu par l’Homme… Athéna Coustenis nous fera également découvrir les coulisses de ces programmes de recherche si particuliers, qui se déroulent sur plusieurs décennies. Regroupant plusieurs pays autour d’objectifs scientifiques communs, ils mettent en jeu des budgets de plusieurs milliards de dollars ou d’euros…
Vous voulez en savoir plus, voir de magnifiques images recueillies à des années-lumière de nous ?
Alors ne manquez pas de venir rencontrer cette femme époustouflante, qui dans un tourbillon d’énergie, de passion et de générosité nous accompagnera dans un voyage interplanétaire où rêve et science se mêlent pour nous emmener vers un autre univers…
 

Retrouvez la bibliographie de la conférenceNouvelle fenêtre (PDF, 172 Ko)

Athéna COUSTENIS

 
Athéna Coustenis est née à Athènes mais vit depuis 30 ans en France. En 1989, elle obtient un doctorat en Astrophysique et techniques spatiales de l’UPMC puis intègre le CNRS en 1991. Elle reçoit son habilitation à diriger des recherches à l’UPMC, en 1996.
Elle est aujourd’hui directrice de recherche au Laboratoire de Recherches Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA), à l’Observatoire de Paris. Elle y exerce sa spécialité, la Planétologie, qui étudie les planètes du système solaire et celles des autres systèmes stellaires, les exoplanètes.
Athéna Coustenis utilise les satellites en orbite autour de la Terre ; les grands télescopes de Hawaii et du Chili, pour faire des observations et recueillir des résultats qu’elle confronte à ses théories et modèles.
Elle participe également à des missions spatiales comme la mission Cassini/Huygens qui, depuis 2004, a pour objectif d’explorer la planète Saturne, ses anneaux et ses satellites.
Depuis 2008, Athéna Coustenis participe activement à des études pour de nouvelles missions spatiales vers des objets comme Titan, Encelade ou Europe, satellites des planètes géantes au grand potentiel astrobiologique. Mais son objet favori dans le système solaire reste Titan, satellite de Saturne ressemblant à une petite Terre glacée.

Athéna Coustenis a écrit près de 200 articles scientifiques, de nombreux chapitres d’Encyclopédies et co-écrit deux livres :
Coustenis, A., Taylor, F., 2008. « Titan, exploring an Earth-like World ». World Scientific Publishing, Singapore, Eds.
Biver, N., Coustenis, A., Dalouzy, J-C., Dawidowich, G., Dollfus, A., Ferrari, C., Fuentes, P., Gautier, D., Meeus, J., Oudenot, G., Prangée, R., Raulin, F., Slameh, M., Tobie, G., 2005. “Un siècle d’observations de Titan la mystérieuse”. Chapitre dans Au plus près de Saturne, Editions Vuibert/SAF.

 

3 questions à... Athéna Coustenis

 

A quoi / A qui devez-vous votre vocation scientifique ?

Au beau ciel bleu de la Grèce, à ce ciel étoilé que toute jeune j’observais et qui m’a donné envie d’apporter ma petite pierre ou « ma petite étoile » à l’édifice de la connaissance de l’Univers.
J’ai aussi lu beaucoup de livres de science-fiction, notamment ceux d’Isaac Asimov – célèbre auteur de science-fiction, que je trouve d’une intelligence pure.
Bachelière au lycée français d’Athènes, j’ai suivi un parcours universitaire classique. J’ai étudié à Paris, la littérature anglaise et la physique en parallèle (un double cursus avant l’heure). Au niveau bac +5, il m’a fallu faire un choix pour m’engager dans une thèse. Je me suis finalement décidée pour l’astrophysique avec comme sujet de doctorat, la sonde Voyager qui a exploré Titan (satellite de Saturne) en 1980.
Des rencontres avec de grands professeurs comme Françoise Combes ou Ludwik Celnikier, ont été des moments également décisifs dans mon parcours. Et aujourd’hui, je ne suis pas peu fière de les avoir comme collègues de travail…


Quel est le meilleur souvenir de votre carrière scientifique ? De quoi êtes-vous particulièrement fier(e) dans votre carrière ?

Le lancement de la sonde Cassini, le 15 octobre 1997 à Cap Canaveral, est un événement gravé à jamais dans ma mémoire.
Après 7 ans de travail acharné, quelle émotion ! Une émotion très forte, comme on en vit peu dans sa vie.
Mais toutes les étapes d’une mission spatiale sont formidables… depuis le lancement jusqu’à l’arrivée des premières données.
Concernant les premières images nous parvenant de Titan…  nous n’arrivions pas à croire ce que nous avions devant les yeux, tellement nous étions émerveillés et incrédules de découvrir ainsi « un nouveau monde » !


En ce moment, qu’est-ce-qui vous tient « à coeur » dans vos recherches ? Quel est votre rêve de scientifique ?

Mon rêve : pouvoir programmer une nouvelle mission sur Titan (8 ans de voyage spatial). En effet, fort de notre expérience, nous pourrions envoyer  « là-bas » une sonde mieux équipée. Grâce aux résultats obtenus, nous savons aujourd’hui quel est le bon type de matériel scientifique à emporter, quelles sont les bonnes programmations à effectuer, etc.
Je crois que nous autres, astrophysiciens et membres de missions spatiales, sommes devenus, par notre métier, « addicts » à la découverte et à l’avancée de la connaissance !!

 

 

Page du laboratoire LESIA
http://www.lesia.obspm.fr/Nouvelle fenêtre

 

Page de la mission TSSM sur le site du LESIA (français)
http://www.lesia.obspm.fr/Titan-Saturn-System-Mission-TSSM.htmlNouvelle fenêtre

 

Site de la mission TSSM (anglais) - vidéos
http://www.lesia.obspm.fr/cosmicvision/tssm/tssm-public/?cat=26Nouvelle fenêtre

 

Interview d’Athéna Coustenis sur Titan pour le quotidien Libération : http://www.liberation.fr/sciences/0101309705-une-montgolfiere-pour-titanNouvelle fenêtre
 

 

Photo Athéna Coustenis ©UPMC - Guillaume Osès

 

Retour au programme général



25/03/13