Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Rencontre autour de la physique quantique

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargé de mission Science-Société : Pierre Chirsen tél. 01 44 27 29 13

Rencontre autour de la physique quantique

SCIENCES A COEUR – CONFÉRENCES CITOYENNES

Saison 3

 

Rencontre autour de la physique quantique
Le rayon du proton

 

Pour en savoir plus sur les mesures de l’infiniment petit,
aborder la recherche la plus pointue de la physique moderne,
comprendre comment et pourquoi la question du rayon du proton bouleverse la communauté scientifique,
nous vous invitons à rencontrer

 

le professeur Paul INDELICATO, lors d’une conférence citoyenne

 

jeudi 9 décembre 2010 à 17h45

 

UPMC – Université Pierre et Marie Curie
Campus de Jussieu - Amphithéâtre 25 – niveau Jussieu.

 

La conférence filmée Nouvelle fenêtre

Les vidéos des conférences sont lisibles avec le logiciel RealPlayerNouvelle fenêtre ou tout autre logiciel qui puisse lire ce format. 

Présentation de la conférence

 
Le laboratoire Kastler-Brossel est l’un des acteurs majeurs de la recherche en physique fondamentale des systèmes quantiques.
Paul Indelicato, son directeur depuis 2006, est co-signataire d’un article publié l’été dernier dans la prestigieuse revue Nature, article qui est au coeur d’un bouleversement dans la communauté des scientifiques : le proton, l’un des constituants fondamentaux de la matière, serait plus petit que ce que l’on pensait jusqu’à présent !

Et alors me direz-vous ? Est-ce que cela change la face du monde ?
Eh bien oui, ces résultats expérimentaux, établis par une collaboration internationale, viennent interroger les théories fondamentales de la physique quantique. Aujourd’hui, à cause de ces nouvelles données, la communauté scientifique mondiale se pose de troublantes questions…

Paul Indelicato retracera cette aventure de la physique moderne de plus de 10 ans d’exploration au coeur de la matière. Il nous fera vivre « en direct » la science en plein questionnement !

Alors ne manquez pas de venir partager la passion pour l’infiniment petit de Paul Indelicato, et rencontrer ce physicien, qui a choisi la voie de la recherche pour, comme il le dit, « imaginer soi-même les problèmes qu’on a envie de résoudre » !

 

Retrouvez la bibliographie de la conférenceNouvelle fenêtre (PDF, 206 Ko)

 
Paul Indelicato ©UPMC / Pierre Kitmacher.jpgPaul Indelicato

 

Paul Indelicato, Directeur de Recherche au CNRS, a fait ses études de physique à l’Ecole Normale Supérieure et à l’UPMC. Il soutient sa thèse d’État à l’UPMC en 1987 intitulée « Contribution à l’étude expérimentale et théorique des ions lourds à un et deux électrons » et reçoit la même année la Médaille de Bronze du CNRS. 

Son domaine de recherche est la physique théorique et expérimentale des ions lourds, des atomes exotiques mais aussi l’électrodynamique quantique en champs fort. Après 13 années passées au « Laboratoire de Physique Atomique et Nucléaire » (LPAN) de l’UPMC avec une parenthèse de 3 ans passée dans la « Quantum Metrology division » du « National Institute of Standards and Technology » (NIST) aux USA, il est entré au Laboratoire Kastler Brossel en 1996.

Il est un des responsables de l’équipe « Métrologie des Systèmes Simples et Tests Fondamentaux » du Laboratoire Kastler Brossel dont il est devenu le directeur en 2006. Il est membre de l’« Extreme Matter Institute » créé par la Helmholtz-Gemeinschaft en 2008 à Darmstadt.

3 questions à ... Paul Indelicato

A quoi / A qui devez-vous votre vocation scientifique ?

Je viens d’une famille ou personne n’avait fait d’études, mais où la connaissance était respectée et encouragée, et la science m’a très tôt passionné. Enfant je regardais avec beaucoup d’intérêt à la télévision les émissions scientifiques comme celle de Louis Leprince-Ringuet ou La vie des animaux. J’ai eu aussi la chance que ma curiosité soit encouragée par un instituteur de CM1 qui me fournissait régulièrement des livres de sciences naturelles de collège.
Adolescent, j’étais plutôt attiré par les sciences de la vie, encouragé par un médecin de famille exceptionnel. Puis au lycée, un enseignant de physique qui avait fait de la recherche m’a donné le goût pour cette discipline.
Pendant mes études, j’ai eu le bonheur d’avoir des maîtres exceptionnels comme Jean Brossel, Claude Cohen-Tannoudji ou Serge Haroche. J’ai eu également la chance de partager le quotidien de personnalités comme Jean-Pierre Briand (LPAN) et Jean-Paul Desclaux (CEA Grenoble). Dick Deslattes et Peter Mohr au NIST qui m’ont également beaucoup influencé.

 

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière scientifique ? De quoi êtes-vous particulièrement fier(e) dans votre carrière ?

En ce moment, je suis bien sûr très excité par nos résultats expérimentaux sur la taille du proton qui troublent la communauté des physiciens… Le moment où nous avons enfin trouvé un signal là où on ne l’attendait pas ou plus a été très intense.
Un de mes meilleurs souvenirs date de l’époque de ma thèse d’État, lorsque j’ai participé à une expérience sur le premier faisceau d’ions de krypton au démarrage du Grand Accélérateur National d’Ions lourds (GANIL) à Caen : j’étais alors pour la première fois responsable de parties importantes de la « manip ». C’était une vraie aventure : la réalisation de ce faisceau, sur une installation toute neuve, nécessitait de pousser l’accélérateur aux limites et de mettre en Âœuvre un grand nombre d’éléments qui n’avaient jamais été activés tous en même temps, au point que ça a tout fait disjoncter !

 

En ce moment, qu’est-ce-qui vous tient « à coeur » dans vos recherches ? Quel est votre rêve de scientifique ?

A l’instant où je vous parle, c’est comprendre précisément ce que nous venons d’observer sur le proton, le pourquoi de nos résultats et comment cela peut s’expliquer avec nos connaissances actuelles de la physique quantique.
Et parfois, je me prends à rêver que l’interprétation de nos résultats participe à remettre en cause des connaissances que l’on pensait bien établies dans la physique moderne !

 

Site du Laboratoire Kastler-Brossel :
http://www.lkb.ens.fr/Nouvelle fenêtre

 

la mesure du rayon du proton :
http://www.upmc.fr/fr/salle_de_presse/communiques/quelle_est_la_taille_du_proton.htmlNouvelle fenêtre
 

Extreme Matter Institute :
http://www.gsi.de/emmi/Nouvelle fenêtre

 

Retour au programme général



25/03/13