Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Rencontre autour de la cancérologie

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargé de mission Science-Société : Pierre Chirsen tél. 01 44 27 29 13

Rencontre autour de la cancérologie "au féminin"

SCIENCES A CŒUR – CONFÉRENCES CITOYENNES

SAISON 3

Rencontre autour de la cancérologie « au féminin »
du soin à la prévention

 

Pour faire connaissance avec un médecin des temps modernes,
spécialiste des cancers féminins,
qui allie clinique, chirurgie et recherche pour lutter contre ce fléau,
et s’implique activement dans la vaccination contre le cancer du col de l’utérus,

nous vous invitons à rencontrer

 

le Professeur Roman Rouzier, lors d’une conférence citoyenne

jeudi 7 avril 2011 à 17h45

UPMC – Université Pierre et Marie Curie
Campus de Jussieu - Amphithéâtre 25 – niveau Jussieu.

 

La conférence filméeNouvelle fenêtre

Les vidéos des conférences sont lisibles avec le logiciel RealPlayerNouvelle fenêtre ou tout autre logiciel qui puisse lire ce format.

Présentation de la conférence

Gynécologue, chirurgien, cancérologue, Roman Rouzier est Professeur des universités de l’UPMC, praticien hospitalier à l’hôpital Tenon. Il s’est intéressé très tôt dans sa carrière au cancer féminin : son traitement mais aussi sa prise en charge, avec l’accompagnement des femmes malades. A sa pratique de clinicien chirurgien, il associe un travail de recherche qui s’articule autour de deux axes : « grossesse et cancer » et recherche « mathématiques et modélisation » pour créer des outils permettant une prédiction individuelle.

Lors de cette conférence, il nous parlera de la diversité des cancers, fera le point sur les données actuelles concernant ces pathologies spécifiques aux femmes et leur épidémiologie.
Il nous racontera également l’épopée scientifique à laquelle il a participé : la mise au point du premier vaccin qui vise à prévenir un cancer, celui du col de l’utérus. Une aventure de plus de 30 ans parsemés d’un grand nombre d’étapes complexes : phase de recherche scientifique avec l’identification de l’agent causal ; phase d’études, de tests cliniques, de fabrication du vaccin, d’autorisation de mise sur le marché ; phase de choix stratégiques dans la campagne d’information et de recommandations internationales…
Enfin, il nous expliquera comment et pourquoi la prévention du cancer par un vaccin ouvre des perspectives nouvelles mais pose aussi des problématiques de santé publique qui engendrent bien des questions, des enjeux et des choix de société.

Le temps est venu de repenser la politique de santé, de prendre conscience qu’il est nécessaire de développer des outils pour une médecine prédictive et préventive individualisée, qu’il faut former les médecins généralistes tout au long de leur vie professionnelle. Le Pr Rouzier portera son regard avisé et aiguisé sur la médecine d’aujourd’hui et mettra en partage ses questionnements et réflexions sur la construction du système de santé de demain.

Venez rencontrer ce médecin captivant, concerné par les problèmes d’éthique, soucieux de l’équité et de l’accès aux soins, et animé par une forte volonté de participer à l’évolution de la médecine.

 

Retrouvez la bibliographie de la conférenceNouvelle fenêtre (PDF, 170 Ko)

Roman Rouzier

Roman Rouzier est chirurgien en gynécologie et Professeur à l’UPMC. Il fait son internat en chirurgie et en gynécologie-obstétrique au milieu des années 90. Durant son clinicat, il confirme son intérêt pour la cancérologie, s’intéressant en particulier à l’oncologie du sein puisqu’il travaille à l’Institut Gustave Roussy et à l’Institut Curie, spécialisés en chirurgie oncologique.
Il soutient une thèse de doctorat en oncologie moléculaire en 2005 à l’Université Paris XI et obtient son habilitation à diriger des recherches à l’UPMC en 2007.
Aujourd’hui au service de gynécologie obstétrique du Pr S. Uzan, doyen de la Faculté de médecine de l’UPMC, Roman Rouzier mène à l’Hôpital Tenon des recherches sur le rôle du système immunitaire dans le développement des tumeurs, au sein de l’équipe de recherche ER2 « Interactions cellulaires tumorales et leur environnement » grâce au développement de modèles mathématiques pour la prédiction thérapeutique.
Engagé pour une meilleure prise en charge des patientes enceintes atteinte de cancer, il est aussi impliqué dans le réseau « Cancer associé à la grossesse », créé en 2006.


3 Questions à … Roman Rouzier

A quoi / A qui devez-vous votre vocation pour votre métier ?

Je me suis d’abord orienté vers la pratique de la gynécologie et c’est la rencontre avec la chirurgie qui m’a conduit à me consacrer aux cas les plus difficiles : la cancérologie.
Une de mes préoccupations a toujours été de ne pas faire la même médecine à 30 ans qu’à 60. C’est pourquoi je suis aujourd’hui, à la fois praticien et chercheur. Je suis convaincu que seule la recherche, fondamentale et appliquée, est en mesure de  faire évoluer les soins aux patients et plus largement la médecine.

 

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière scientifique ? De quoi êtes-vous particulièrement fier(e) dans votre carrière ?

Je suis fier de ma mission de formation et de prise en charge des étudiants. Accompagner les jeunes médecins et chercheurs dans leur débuts professionnels est fondamental, et j’essaie de leur transmettre ce que les chefs d’orchestre virtuose de la médecine que j’ai pu croiser dans ma carrière m’ont appris.
Pour ne citer qu’un exemple, en forme de clin d’oeil, j’aime à passer le message qu’un de mes maîtres m’a dit un jour : « Donne tes idées !  On ne prend jamais de risque à mettre ses idées en partage. Au contraire, on a tout à y gagner ! Ceux qui ne donnent pas leurs idées …  n’en ont pas assez ! ».

 

En ce moment, qu’est-ce-qui vous tient « à coeur » dans vos recherches ? Quel est votre rêve de scientifique ?

Je pense sincèrement que l’avenir de la médecine se trouve dans la prédiction personnalisée. En identifiant préventivement les risques, en prenant en charge de façon précoce les pathologies, puis en donnant un traitement adapté à chaque individu, cela permet de rationnaliser au mieux les soins. Il n’existe pas de médicament efficace pour toute une population, la recherche le prouve.
Mais pour arriver à identifier la médication la mieux adaptée à chacun, il faut travailler autrement avec l’industrie pharmaceutique et la convaincre que l’avenir n’est pas dans un médicament pour tous...

Mon rêve le plus fou : éradiquer le cancer, bien sûr.
Mais ce qui me tient à coeur, ce à quoi je veux contribuer, c’est vraiment de ne plus voir de femmes jeunes mourir du cancer. Ce sont les cas qui me sont les plus difficiles ; ils me donnent le sentiment, chez des patientes souvent jeunes mamans, de « temps de vie irrémédiablement perdus » avec leurs enfants et leurs proches.

 

Site du centre de référence Cancer et Grossesse :
http://www.cancer-et-grossesse.fr/Nouvelle fenêtre

 

Photo de Romain Rouzier : ©R.Rouzier 

 

Retour au programme général



25/03/13