Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Rencontre autour de la mesure du temps

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Recevez nos informations

La direction de la culture de l'UPMC organise tout au long de l'année des évènements culturels sur les sites de Jussieu et des Cordeliers.

Pour recevoir régulièrement des informations sur ces événements, envoyez-nous un courriel avec vos prénom, nom et adresse mail à info.culture@upmc.fr.

 

Nous vous ...

» En savoir +

Contact

Direction de la culture
UPMC - BC 603
4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05
Tél. : 01 44 27 21 00
info.culture@upmc.fr

  • Directrice par intérim : Sophie Cluet
  • Chargée de mission Science-Société : Cécile Nécol tél. 01 44 27 29 13
  • Chargée de mission Patrimoine scientifique et médical : Frédérique Andry-Cazin tél. 01 44 27 35 70

Rencontre autour de la mesure du temps

Sciences à coeur

SCIENCES A CŒUR Saison 2

Rencontre autour de la mesure du temps : les atomes au service de la précision

Pour explorer la mesure du temps, de l’astronomie à l’horloge atomique,
Faire le point sur les dernières recherches sur l’atome et les mesures de précision,
Mais aussi rencontrer un métrologiste passionné et passionnant,
nous vous invitons à venir écouter
Noël Dimarcq
lors d’une conférence citoyenne qui a eu lieu jeudi 17 décembre 2009 à 17h45 à l'UPMC – Université Pierre et Marie Curie
Campus de Jussieu, Amphithéâtre Jacques-Monod.

 

Visionnez la vidéo de la conférenceNouvelle fenêtre.

(La vidéo de cette conférence est lisible avec le logiciel Real Player ou tout autre logiciel qui puisse lire ce format. Vous pouvez télécharger Real Player gratuitement et légalement ici :http://france.real.com/realplayer/Nouvelle fenêtre)

Résumé de la conférence


Avoir la même heure, à la seconde près, sur tout un territoire, nous paraît évident aujourd’hui, mais derrière cette synchronisation des horaires, existe une science fondamentale : la métrologie.

Noël Dimarcq et son équipe du SYRTE – Systèmes de Référence Temps Espace – partagent leurs recherches autour de la métrologie temps-fréquence, les systèmes de référence célestes, la rotation de la terre, et l’histoire de l’astronomie. Différentes disciplines et compétences travaillent de concert : sciences de l’univers, physique, sciences de l’ingénieur, pour mettre au point les nombreuses expériences sur la mesure du temps.

La métrologie est, pour Noël Dimarcq, loin d’être une science poussiéreuse !
Avec lui vous découvrirez une science des plus fondamentales, qui permet à la fois le développement d’applications industrielles et domestiques comme le GPS ou le futur GALILEO européen, et, sur le plan de la physique, la remise en question de la loi de la relativité générale d’Albert Einstein !
Les horloges atomiques mises au point dans les années 1950 ont ouvert un nouveau champ d’étude du comportement des atomes, et aujourd’hui les recherches se portent vers, ni plus ni moins, la redéfinition du temps et l’utilisation d’un nouvel état de la matière…

Vous souhaitez en savoir plus sur ces perspectives vertigineuses ? Alors venez rencontrer Noël Dimarcq, le chercheur du temps, et n’oubliez pas de vous inscrire pour vous assurer une place !

Noël DimarcqNoël Dimarcq

 

Directeur de recherche et Directeur du SYRTE (Systèmes de Référence Temps Espace), unité mixte de recherche Observatoire de Paris/ CNRS/UPMC
Médaille d’argent CNRS en 2008

 

Site du SYRTE (Systèmes de Référence Temps Espace) :
http://syrte.obspm.fr/Nouvelle fenêtre

 

Portrait de Noël Dimarcq sur le site du CNRS :
http://www.cnrs.fr/fr/recherche/prix/docs/argent2008/DimarcqN.pdfNouvelle fenêtre


3 questions à Noël Dimarcq


A quoi / A qui devez-vous votre vocation scientifique ?
A des rencontres avec des personnages hors du commun : enseignants et chercheurs. Elles m’ont sensibilisé à la dimension « artistique et créative » du chercheur qui peut, et doit être, à la fois un explorateur, découvreur et inventeur, alliant souvent rigueur et bidouille.
A la beauté complexe des expériences en physique où la technologie est indissociable de la science.
A la magie des effets qu’on observe, à l’élégance des interprétations et à la nécessité de comprendre les choses en profondeur. L’aspect pédagogique aussi a été déterminant pour choisir ce métier où il faut expliquer des concepts souvent abscons à un public qu’on espère conquérir…

 

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière scientifique ? De quoi êtes-vous particulièrement fier(e) dans votre carrière ?
Mon meilleur souvenir est la première fois que l’on a observé un signal tant attendu, après des mois de montage, de réglage et parfois de doutes… Il s’agissait d’une nouvelle idée de refroidissement d’atomes avec de la lumière laser. J’étais alors jeune chercheur et certains seniors du domaine étaient convaincus que ça ne marcherait pas. Heureusement que d’autres pensaient le contraire !
Je suis fier de contribuer à l’évolution d’un domaine scientifique pour lequel l’enjeu est double : faire avancer la physique fondamentale d’une part, et faire progresser des systèmes utiles au grand public.

 

En ce moment, qu’est-ce-qui vous tient « à cœur » dans vos recherches ? Quel est votre rêve de scientifique ?
Ce qui me tient à cœur, c’est de préserver la diversité de mon champ de recherche − dans ses méthodes et dans ses objectifs − et sa dimension créative en pouvant continuer à prendre des risques.
Mon rêve de scientifique est de vivre et de contribuer à une vraie révolution scientifique qui remettra en question des piliers de la science actuelle, en nous faisant percevoir et comprendre le monde d’une façon totalement nouvelle, inimaginable auparavant.

  

Vous trouverez un dossier documentaire sur le sujet sur Jubil, le portail documentaire de l'UPMC iciNouvelle fenêtre

Revenir au programme de Sciences à coeur



27/05/13